Du silence,de la lenteur et plus encore  
- les règles d'or du shinrin yoku -  

Loin du bruit

Notre quotidien est envahi en quasi - permanence par les sons produits par l'humain.Ce qui nuit à l'activité de notre cerveau qui,pour se régénérer,a besoin d'une chose capitale : le silence.

D'où les formidables bénéfices

du silence et de l'ambiance sonore de la forêt durant une séance de shinrin yoku.

Un phénomène parfaitement décrit dans cet article:

" Avez-vous noté que la première chose qui nous saisit lorsqu’on va en forêt, c’est le silence. Il y a bien les chants des oiseaux, les bruissements des feuilles bercées par la brise ou encore le craquement des brindilles sous nos pas. Mais, on n’entend aucun bruit fabriqué par l’homme.
Après toute la pollution sonore ambiante dans les villes, le silence de la forêt va nous ramener à un état de relaxation puisque notre niveau d’alerte diminue.
Le niveau d’hormones du stress telles que le cortisol et l’adrénaline que nous sécrétons à chaque sensation de danger physique ou psychologique va ainsi baisser.

Notre système nerveux sympathique, qui nous permet d’être en état de vigilance, va pouvoir se mettre au repos.
Pour ceux qui ressentent de l’anxiété, les promenades régulières en forêt pourraient apporter une nette différence dans leur vie de tous les jours. Que du bonheur ! "

https://zonedezen.com/shinrin-yoku-10-bienfaits-bain-de-foret/

Tenir le sol
Chemin de randonnée dans la forêt

Un tempo lent

Un  bain de forêt n'est pas  une séance de jogging  ni une randonnée d'un point A à un point B avec une quête de performance.C'est un voyage au tempo lent au cours duquel on "prend le temps de prendre le temps"... comme si on écoutait pousser les grains de riz...

Ce rythme détendu permet de donner leur pleine dimension aux expériences vécues et favorise l'affûtage de tous nos sens.

" Selon le célèbre psychologue Mihály Csíkszentmihályi, le flow est l’état subjectif dans lequel nous nous trouvons lorsque nous sommes complètement plongés dans une activité, au point d’en oublier le temps, la fatigue et tout ce qui fait notre quotidien. Nous expérimentons ainsi une sorte de perte de conscience du soi social pour nous connecter à une partie plus instinctive de notre être.

Le shinrin-yoku permet d’être dans le flow. Cette parenthèse du rythme urbain nous permet d’être en harmonie complète avec la nature. En utilisant tous nos sens, nous ne sommes plus de simples observateurs, mais des acteurs de la forêt.

Cela vous fait peut-être penser à ces fois où votre journée s’est achevée sans que vous n’ayez vu passer les heures tellement vous êtiez absorbé. Pour ces mêmes raisons, il est quasi certain que votre bain de forêt aille dans ce sens.
En effet, la sylvothérapie peut ressembler à une sorte de distorsion de l’expérience temporelle. Elle laisse l’impression que le temps a passé plus vite, sans que l’on s’en soit rendu compte."

Pour aller plus loin ...

Deux ouvrages de référence sur le Shinrin-yoku

 

Le premier est celui du Dr Qing Li, médecin immunologiste au Département d’hygiène et de santé publique à l’Université de Tokyo et membre fondateur de la société japonaise de sylvothérapie. Il s’intitule « Shinrin-Yoku, l’art et la science du bain de forêt — comment la forêt nous soigne », publié chez First en 2018.

Le second ouvrage est celui du Pr Yoshifumi Miyazaki, enseignant-chercheur à l’Université de Chiba, au Japon. Il explique son travail au grand public, dans « Shinrin-yoku : les bains de forêt, le secret japonais pour apaiser son esprit et être en meilleure santé », aux éditions Tredaniel en 2018 aussi.

Article très complet :

https://zonedezen.com/shinrin-yoku-10-bienfaits-bain-de-foret/

« Vous allez marcher lentement sans aucun but pendant deux heures. Vous n’avez pas besoin de ces appareils (les téléphones, NDLR). Laissez-vous guider par votre corps. Écoutez où il souhaite vous emmener. Suivez votre odorat. Et prenez votre temps. Peu importe si vous n’arrivez nulle part. Vous n’allez nulle part. Vous savourez les sons, les odeurs et les images de la nature en vous laissant imprégner de la forêt. Vos cinq sens sont la clé pour libérer le pouvoir de la forêt. »
Extrait du livre Shinrin Yoku.  (Dr Quing Li)

  • Facebook